histoire du vatican

Découvrez l'histoire fascinante de la Cité du Vatican : de la création de la Cité-État à aujourd'hui

La Cité du Vatican, qui ne s'étend que sur 44 hectares, est le plus petit pays du monde. Cette région a longtemps fait partie de Rome (200 ans pour être précis) mais elle a gagné son indépendance en 1929 et est depuis gouvernée comme une monarchie absolue avec le pape à sa tête. D'une superficie d'environ un huitième de celle du Central Park de New York, ce pays se visite en quelques heures seulement. Vous n'avez même pas besoin de visa pour y entrer !

Chronologie du Vatican

1506 : la pierre angulaire de la basilique Saint-Pierre (l'un des plus importants lieux de pélerinage et l'un des plus grands édifices du monde) est posée.

1512 : les peintures de Michel-Ange sur le plafond de la chapelle Sixtine sont achevées et exposées au public pour la première fois.

1626 : la basilique Saint-Pierre, la plus grande église du monde, est construite.

1929 : le traité du Latran est signé entre le pape Pie XI et le dirigeant italien Benito Mussolini, déclarant la Cité du Vatican comme un État indépendant qui devient le plus petit pays du monde.

1929 : l'État indépendant du Vatican voit le jour.

1934 : la première et l'unique gare ferroviaire est ouverte.

1950 : déclarée année sainte par le pape Pie XII.

1943 : pendant la Seconde Guerre mondiale, la Cité du Vatican reste neutre et, alors que les troupes allemandes occupent la ville de Rome, la Cité du Vatican n'est pas occupée.

1984 : les États-Unis et le Vatican établissent des relations diplomatiques complètes après 117 ans.

Histoire du Vatican

histoire du vatican

Les origines

1er siècle après J.-C. à 41 après J.-C.

Pendant la République romaine, le nom « Vatican » faisait référence à l'Ager Vaticanus, une petite colline et une plaine sur la rive ouest du Tibre. Ce quartier était en grande partie inhabité en raison de sa proximité avec la cité étrusque de Veii ainsi que des crues du Tibre qui se déversaient dans la ville. Après le 1er siècle de notre ère, le nom Vaticanus, qui fait référence à la zone comprenant la colline du Vatican, l'actuelle place Saint-Pierre et peut-être l'actuelle Via della Conciliazione, a commencé à être utilisé. 

Entre 14 av. J.-C. et 33 ap. J.-C., Agrippine l'Ancienne fit assécher la zone marécageuse et aménager des jardins. Son fils, l'empereur Caligula, fit construire dans ce jardin un cirque pour les chars. L'obélisque qui se trouve sur la place Saint-Pierre a été ramené d'Égypte par Caligula pour décorer le cirque. Les travaux ont été achevés par Néron et l'endroit a été connu sous le nom de cirque de Néron. La zone est devenue un lieu de martyre pour de nombreux chrétiens, dont saint Pierre, selon les anciennes traditions.

histoire du vatican

La première église et les États pontificaux

326 après J.-C. - 1377

La basilique constantinienne a été construite en 326 sur ce que l'on croyait être la tombe de Saint Pierre. Un palais a été construit au Vème siècle pendant la papauté du pape Symmaque. Entre 318 et 322 de notre ère, la construction de la première église, la basilique Saint-Pierre, a commencé. 

Au fil du temps, les papes ont commencé à gouverner les régions voisines et, jusqu'au milieu du XIXème siècle, ils ont régné sur une grande partie de la péninsule italienne, que l'on a appelé les États pontificaux. À cette époque, les papes vivaient au palais du Latran et, plus tard, au palais du Quirinal. Entre 1309 et 1377, la résidence papale se trouvait à Avignon, en France.

histoire du vatican

La question romaine

1870 - 1878

En 1870, les différents États de la péninsule italienne sont unifiés sous le règne du roi Victor Emmanuel II. Cette date marque également une période d'incertitude quant aux possessions du pape. Cette période d'incertitude entre 1861 et 1929 sur le statut du pape a été appelée la « question romaine ».

Si l'Italie n'interfère pas avec le Saint-Siège au sein du Vatican, elle confisque les biens de l'Église dans de nombreux autres lieux, notamment le palais du Quirinal, ancienne résidence officielle du pape. Les papes commencent à résider dans l'enceinte du Vatican. Certaines prérogatives papales ont été reconnues par la loi des garanties, notamment le droit d'envoyer et de recevoir des ambassadeurs. Mais les papes ne reconnaissent pas au roi d'Italie le droit de régner sur Rome, et ils refusent de quitter l'enceinte du Vatican jusqu'à ce que le différend soit résolu en 1929. Le pape Pie IX (1846 - 1878), dernier souverain des États pontificaux, était qualifié de « prisonnier du Vatican ». Contraints d'abandonner le pouvoir séculier, les papes se sont concentrés sur les questions spirituelles.

histoire du vatican

Traité du Latran

1929

Les négociations pour le règlement de la question romaine ont commencé en 1926 entre le gouvernement italien et le Saint-Siège. Elles ont abouti aux pactes du Latran. Cet accord a été signé par le Premier ministre Benito Mussolini au nom du roi Victor Emmanuel III d'Italie et par le cardinal secrétaire d'État Pietro Gasparri pour le pape Pie XI le 11 février 1929. Il a été ratifié le 7 juin 1929.

Le traité du Latran a mis fin à l'ambiguïté engendrée par la période de la Question romaine. Le traité établit la Cité du Vatican en tant que pays indépendant, accordant ainsi 44 hectares de terres qui seraient désormais totalement indépendantes et gouvernées par le pape. Le gouvernement italien a également accepté d'accorder à l'Église catholique romaine une compensation financière pour la perte de l'État pontifical.

histoire du vatican

Seconde Guerre mondiale

1939 - 1945

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Cité du Vatican, alors sous la direction du pape Pie XII, est restée neutre. Alors que les troupes allemandes occupaient la ville de Rome, la Cité du Vatican n'était pas occupée. Les équipages des avions des Alliés et de l'Axe ont reçu l'ordre de respecter la neutralité de la Cité du Vatican, même lorsqu'ils bombardaient Rome. En fait, ils tenaient tellement à préserver le statut de neutralité de la Cité du Vatican que le pontife a même protesté contre le fait que quelques pamphlets des nombreux avions britanniques largués au-dessus de Rome atterrissent dans la Cité-État. La position du Vatican a également influencé les choix des forces alliées. Après leur entrée en guerre, les États-Unis se sont opposés au bombardement de Rome et ont même exempté les pilotes et les équipages catholiques des raids aériens sur Rome et d'autres possessions de l'Église, sauf accord volontaire.

histoire du vatican

Le Vatican d'après-guerre

Après 1945

Pendant la guerre, Pie XII ne créa pas de cardinaux. En 1946, il créa 32 cardinaux pour combler les nombreux postes importants laissés vacants. Le Corps militaire pontifical, à l'exception de la Garde suisse, a été dissous en 1970. Les corps de gendarmerie deviennent des forces de police et de sécurité civiles. En 1984, un nouveau concordat entre le Saint-Siège et l'Italie modifie certaines dispositions du traité précédent, notamment la position du christianisme catholique comme religion d'État italienne. En 1995, une nouvelle maison d'hôtes, la Domus Sanctae Marthae, devait être construite à côté de la basilique Saint-Pierre. Le projet a été critiqué par les groupes environnementaux italiens et a même tendu les relations entre le Vatican et le gouvernement italien.

La Cité du Vatican aujourd'hui

histoire du vatican
Réservez vos billets du Vatican

Billets prioritaires pour les musées du Vatican et la chapelle Sixtine avec entrée accompagnée

Confirmation immédiate
Billets mobiles
Durée flexible
En savoir plus +

Visite guidée (<22 pers.) des musées du Vatican et de la chapelle Sixtine

Confirmation immédiate
Billets mobiles
2 h 30 min
Visite guidée
En savoir plus +

Visite guidée Premium en petit groupe des musées du Vatican et de la chapelle Sixtine

Annulation gratuite
Confirmation immédiate
Billets mobiles
2 h 30 min
Visite guidée
En savoir plus +